FANDOM


Danger-pseudo-réseaux sociaux


Dans notre synthèse nous aborderons les thèmes comme lidentité numérique à travers les réseaux sociaux, le thème de la sécurité informatique mais aussi la maîtrise de son identité numérique afin de répondre à la problématique suivante : comment sensibiliser les élèves aux dangers d'internet en classe?

Les adolescents passent beaucoup de temps sur internet que ce soit sur leur ordinateurs ou leur téléphones. La plupart du temps, ils discutent et échangent des informations avec leurs amis. Mais qui sont vraiment leurs amis ? Parviennent-ils à distinguer leurs véritables amis, les personnes qu'ils connaissent et leurs amis virtuels, les amis d'amis, autant dire des inconnus ? Qui se cachent derrière ces amis virtuels ? Toutes ces questions devront émerger lors d'activités ou de discussions en cours avec les élèves pour leur faire prendre conscience des risques qu'ils encourent sur internet.

~~Marion~~

En effet, d'après l'article du Figaro publié le 19/11/2012, les enfants sont mal protégés face à la multiplication des écrans. C'est une évidence, aujourd'hui, les enfants utilisent les écrans de plus en plus jeunes et les parents ne suivent plus. Montrer aux jeunes les différents dangers que cache Internet est donc un enjeu important.

Pour traiter le sujet, nous commencerons par aborder les dangers avant de voir par quels moyens on pourrait utiliser pour lutter contre les risques sur Internet, en classe. Les enfants sont confrontés à plusieurs sortes de dangers.

La pédophilie paraît la menace la plus courante. Les jeunes ne sont effectivement pas assez prudents concernant leur vie privée et leur identité, ils n'ont pas conscience que ce qui est posté sur le net, y reste et est visible par tous. Les mauvaises rencontres ne sont donc pas improbables et même si elles restent virtuelles, ces rencontres peuvent mettre l'individu en danger. Les jeunes, particulièrement influençables, peuvent se faire manipuler et embrigader dans des sectes ou autres groupes dangereux. Enfin, l'utilisation d'Internet par les jeunes est risquée si ces derniers ne sont pas assez prudents : il y a le risque d'être piraté, de se faire voler ses informations personnelles ou encore de tomber sur des publicités ou films pornographiques.

~~Gilles~~

Les élèves qu'ils soient collégiens ou lycéens n'ont pas le même degré de conscience du danger présent sur internet. Ainsi, il serait intéressant de leur montrer que le partage de fichiers et de données personnelles sur internet et particulièrement sur internet peuvent entraîner certains comportements à risque en utilisant différents supports, relatifs au niveau de maturité des élèves. Mais les élèves savent-ils vraiment utiliser les réseaux sociaux ? Ont-ils connaissance des paramètres de confidentialité de leur compte facebook ou twitter par exemple?

Le phishing ou hameçonnage est peu voire pas connu des élèves. Pourtant des campagnes telles que « Think before you post » existent et peuvent être utilisées comme support en cours d'anglais afin de les sensibiliser. En effet, quand un adolescent croit recevoir un courrier électronique d'un ami, il ne se méfie pas et ouvre ce mail contenant un lien et clique. Il ignore qu'une personne malveillante essaie de prendre le contrôle de son compte (facebook ou autre) dans certains cas ou lui soutirer des informations dans d'autres cas. Sa vie privée, son identité sont en danger car les informations personnelles, les photographies mises en ligne peuvent être détournées, retouchées avec des logiciels et utilisées dans le but de voler son identité.

De même, les données postées sur les réseaux sociaux sur un compte personnel peuvent ensuite circuler sur internet via le partage de fichiers, et être propice aux moqueries et harcèlement conduisant certaines victimes au suicide. C'est le cas de la jeune Canadienne Amanda Todd, âgée de quinze ans, harcelée sur internet, elle s'est donnée la mort le 10 octobre 2012.

En classe, ils est possible de construire une séquence centrée sur les réseaux sociaux, en exposant dans un premier temps les points positifs des réseaux sociaux puis les inconvénients.Ensuite, différentes tâches sont envisageables comme un concours d'affiches de prévention sur les dangers des réseaux sociaux, la réalisation de court reportage par les élèves.

~~Marion~~

Pour que les jeunes se rendent compte qu'ils courent certains risques sur Internet, on pourrait donc proposer une séquence sur les dangers d'internet et sur les moyens de se protéger. On peut envisager une première séance où les élèves feraient un brainstorming sur les dangers qu'ils connaissent déjà ; puis on ferait émerger ceux qu'ils ne connaissent peut-être pas ou pas très bien.Le professeur pourrait également commencer la séquence en posant la question « Qui n'a jamais menti ? ». Il serait impossible pour les élèves de répondre par la négative, et cela permettrait ainsi d'introduire la place des mensonges sur Internet. Les séances suivantes, le professeur ferait remplir aux élèves des fiches modèles types « Votre profil » , telles qu'ils sont susceptibles d'en remplir lors de la création de comptes sur des jeux en ligne ou des réseaux sociaux, par exemple. Ces fiches remplies permettraient de voir si les élèves divulguent des informations trop personnelles. Ils s'en rendraient compte par eux-mêmes grâce à un système d'échange de ces fiches, avec leurs camarades de classe. Le but ici n'est pas de juger mais de déterminer si les informations sont trop personnelles et si la vie privée est trop exposée. On pourrait ensuite proposer aux élèves d'élaborer une brochure de prévention contre les dangers auxquels ils peuvent se retrouver confrontés ou des exposés sur des thèmes choisis, relatifs à Internet. Enfin, en cours comme au CDI, le professeur doit encadrer rigoureusement les élèves pour montrer que l'utilisation d'Internet n'est pas sans danger.

~~Gilles~~